Sélection du 11/05/15 au 11/05/15

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne Actualité internationale

Actualité économique et industrielle

> Arenh : pas de revalorisation avant cet été

Les Echos
du 04/05/2015

Contrairement à ce qu’avait annoncé Ségolène Royal au mois de mars, le projet de décret réformant la méthode de calcul de l’Arenh est toujours en pourparlers à la Commission européenne et la revalorisation n’aura pas lieu au 1er juillet, au regret des fournisseurs. « Cette incertitude pose un problème de visibilité, notamment pour expliquer à nos investisseurs la situation de marché », estime Fabien Choné, directeur général délégué de Direct Energie et président de l'Anode. Selon une source des Echos, « Bruxelles s'inquiéterait des conséquences du nouveau mode de calcul de l'Arenh (accès régulé à l'électricité nucléaire historique) sur la concurrence dans la production d'électricité ».

> RTE se prépare à accueillir le Grand Paris

Contexte
du 06/05/2015

Selon RTE, le Grand Paris augmentera la consommation d’électricité de la région Ile-de-France de 2200 MW à l’horizon 2030. Le gestionnaire de réseau anticipe cette évolution en augmentant ses investissements de 10% en 2015, soit 131 millions d’euros consacrés au projet francilien.

> Mécanisme de capacité : RTE signe les premiers certificats

Enerpresse
du 07/05/2015

Pont-sur-Sambre Power (PSSP) et Toul Power (TP) ont signé les deux premiers contrats de certification de capacités de production avec RTE. Tous deux exploitants de centrales à cycle combiné gaz, ils développent chacun une capacité de 410 MW, ce sont ainsi 820 MW qui rejoindront les 38 MW d’effacement de Smard Grid Energy.

> « La rénovation énergétique est le levier de réduction du CO2 le moins coûteux »

Le Moniteur
du 08/05/2015

Selon Louis-Gaëtan Giraudet, chercheur à l’École des ponts ParisTech et au Centre international de recherche sur l’environnement et le développement (Cired), parmi les leviers de réduction des émissions de CO2 les plus abordables, « figure la rénovation énergétique des bâtiments. Les pouvoirs publics doivent donc agir en priorité dans ce domaine. Cependant, malgré la rentabilité de ces opérations, leur rythme est bien inférieur aux attentes. Dans ce secteur, l’État intervient sur deux fronts simultanément. En cohérence avec sa politique environnementale, il soutient les rénovations énergétiques. Toutefois, pour que ce soutien soit efficace, il doit également résoudre les défaillances du marché de l’efficacité énergétique (concurrence déséquilibrée, information imparfaite des consommateurs et des entreprises…). »

> SER : bilan de 15 ans d’éolien en France

SER
du 06/05/2015

Le Syndicat des Energies renouvelables a publié le 6 mai dernier sur son site, un bilan chiffré des quinze dernières années de la filière éolienne. On y apprend notamment que plus de 6 millions de foyers sont alimentés par l’énergie éolienne, ce qui représente 4% de la consommation électrique nationale. Par ailleurs, l’éolien contribue à la préservation du climat, puisqu’il évite annuellement les émissions de 8 millions de tonnes de CO2. Et enfin, 10 000 emplois ont été créés et près d’un millier d’entreprises sont impliquées pour la filière. « Tout au long de ces 15 dernières années, l’éolien terrestre a tenu ses promesses en contribuant positivement, sur le plan environnemental, économique et énergétique, à l’atteinte des objectifs nationaux en matière d’énergies renouvelables. Sans un développement accélérée de cette forme d’énergie, notre pays ne sera pas au rendez-vous de la transition énergétique qui ambitionne de diversifier notre bouquet énergétique pour le rendre plus résilient et moins émetteur de gaz à effet de serre », déclarent Jean-Louis BAL, Président du Syndicat des énergies renouvelables et Jean-Baptiste SEJOURNE, Président de la Commission Eolienne du SER.

> Veolia accélère son développement sur le marché français des services énergétiques

CP Véolia
du 06/05/2015

Veolia acquiert Altergis, PME spécialisée dans les services d’énergies thermique, électrique et renouvelable. Le groupe souhaite ainsi faire émerger un nouvel acteur de l’efficacité énergétique en France. Antoine Frérot, PDG de Veolia, a déclaré : «L’acquisition d’Altergis va permettre à Veolia de développer son activité de services énergétiques sur le territoire français et de proposer à ses clients des offres nouvelles et différentes, bénéficiant de l’expertise pleine et entière de Veolia en matière de services énergétiques. Elle sert notre volonté et notre ambition de s’inscrire pleinement dans le cadre de la transition énergétique en France »

Actualité Européenne

> Marché carbone : Accord à Bruxelles sur la réserve de stabilité

Contexte
du 06/05/2015

Le Conseil et le Parlement Européens ont trouvé un accord, ce 5 mai, sur le texte législatif établissant la réserve de stabilité (MSR) du marché ETS. L’accord prévoit une entrée en vigueur anticipée du MSR : opérationnel dès 2019, il devrait drainer près de 12% des quotas en circulation chaque année. Les quotas gelés par le backloading seront également placés dans la réserve. Les pays de Visegrad ont obtenu que les quotas réservés aux pays dont le PIB par habitant était inférieur à 60% de la moyenne de l’UE en 2013 (environ 10% du volume global) soient exclues de la mise en réserve. Cet accord sera voté en plénière par le Parlement Européen le 6 juillet et le Conseil devrait l’approuver le 13 ou 14 juillet prochains.

> Maros Sefcovic annonce son High Level Energy Union Tour

Europolitics
du 04/05/2015

Maros Sefcovic, Vice-Président de la Commission Européenne en charge de l’Union de l’énergie, a annoncé qu’il entamera, à partir de juin et jusqu’au mois d’octobre, une tournée dans les 28 Etats membres pour y présenter la stratégie de l’Union de l’Energie. La Commission Européenne est en train de préparer des fiches nationales ciblées analysant les politiques énergétiques des États membres et présentant les avantages d’une coopération accrue et d’un marché de l’énergie plus intégré, ainsi que les opportunités offertes par la mise en œuvre de l’Union de l’Energie : création d’emplois, nouveaux modèles sociaux, et innovation technologique. Ce tour servira de base à la rédaction du premier rapport sur « l’état de l’Union de l’énergie », qui sera présenté au Conseil Européen de décembre.

> L’AIE préconise le triplement des investissements R&D dans le secteur de l’énergie

Les Echos
du 05/05/2015

Le 4 mai, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié la version 2015 de son rapport « Mobiliser l’innovation pour accélérer la lutte contre le changement climatique », sur les perspectives technologiques dans le secteur de l’énergie. L’AIE estime à 15,2 milliards d’euros par an les dépenses publiques mondiales de R&D dans le secteur énergétique. Un niveau qui ne permettra pas de réduire de près de 90% l'intensité carbone de la production d'électricité mondiale à horizon 2100, un effort nécessaire pour respecter l’objectif climatique de 2C° fixé par la communauté internationale. L’AIE recommande de tripler ces investissements via la mise en place d’une « approche systématique de l’innovation dans toutes les filières », associant les gouvernements mondiaux et le secteur privé pour « sortir des sentiers battus » et révéler les technologies de demain.

Actualité internationale

> Encore trop peu de ressources pour le Fonds vert pour le Climat

Enerpresse
du 05/05/2015

La Directrice du Fonds vert pour le climat, Héla Cheikrouhou, sonne l’alarme sur le manque de ressources obtenues à ce stade : sur les 10,2 milliards de dollars promis, seuls 4 milliards ont été, effectivement déversés, empêchant le démarrage des activités de financements du fonds. Si le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France (partiellement), les Pays-Bas, la Norvège et la Suède, parmi les plus gros contributeurs, ont déjà versé les sommes promises, les États-Unis, auteurs de la plus grosse promesse avec 3 mds$, le Japon (1,5 md$), le Canada (277 M$), l’Italie (334 M$) ou la Suisse (100 M$) manquent encore à l’appel. Héla Cheikrouhou rappelle que la mise en œuvre effective du Fonds, destiné au financement de la lutte contre le changement climatique dans les pays en voie de développement, représente une étape clé pour le succès de la COP21.

> Elon Musk présente la « Tesla Powerwall »

Enerpresse
du 05/05/2015

Le fabricant californien des véhicules électriques de luxe Tesla a dévoilé, le 30 avril, une «batterie à domicile » pouvant stocker l’électricité fournie par des panneaux solaires ou par le réseau électrique au moment où celui-ci fournit de l’électricité bon marché, notamment pendant les heures de nuit. Baptisée Tesla Powerwall, cette batterie à fixer sur le mur d’une maison ou dans un garage, pourrait donner un nouvel élan au marché des batteries domestiques, jusqu’à, selon le fondateur de la société Elon Musk, changer «la totalité de l’infrastructure énergétique dans le monde». La batterie coûtera 3500 dollars (pour un modèle d’une puissance de 10 kWh) lors de sa mise sur le marché américain en été 2015, et devrait être disponible dans le monde entier l’année prochaine.